Quel démaquillant pour ma peau ?

Vous avez des difficultés à trouver le produit démaquillant qui vous convient ? Nous vous guidons dans votre choix.

Le démaquillage est une étape indispensable de la routine beauté.

Il aide à éliminer tous les pigments du maquillage (fards à paupières, mascaras, rouge à lèvres, fond de teint), mais aussi à débarrasser la peau de ses impuretés, des salissures, des particules de pollution accumulées pendant la journée et du sébum. C’est la première phase du rituel pratiqué en institut pour un soin du visage, quel qu’il soit. Dans votre salle de bains, c’est aussi le geste à ne zapper sous aucun prétexte, même si vous êtes fatiguée, que vous vous couchez tard ou contrairement aux idées reçues, que vous ne vous êtes pas maquillée de la journée. En débarrassant la peau de ses impuretés, vous lui assurez un maximum d’éclat, moins d’imperfections et l’empêchez de vieillir prématurément. Mais comment s’y retrouver parmi tous les produits ? On vous aide à faire le point.

 

 

Quelle texture choisir ?

Ce n’est pas forcément une question de type de peau, mais surtout d’affinités. Si vous aimez les produits onctueux, qui fondent sur la peau, privilégiez les laits démaquillants comme le Lait Démaquillant Douceur. Les peaux sèches l’apprécient particulièrement, car il leur redonne du confort. Les huiles ont une texture soyeuse. Les femmes qui utilisent des maquillages tenaces en sont souvent adeptes car elles dissolvent efficacement tous les pigments. L’alternative ? Des textures gel en huile, qui se métamorphosent sous les doigts puis au contact de l’eau, comme la Gelée Démaquillante Parfaite. Pour toutes les femmes qui ont envie de fraîcheur, les gels ou mousses sont des bons alliés. Comme la Douceur Nettoyante Fraîcheur. Enfin, pour celles qui privilégient les textures légères, l’Eau Micellaire Démaquillante Douceur est aussi pratique qu’agréable.

Quelle gestuelle adopter ?

Pour le lait démaquillant, l’huile ou la gelée, massez le produit du bout des doigts sur la peau, en effectuant des mouvements circulaires. Sur les paupières, procédez par lissages, du haut vers le bas, en respectant le sens de la pousse des cils, pour ne pas les arracher.

Avec le lait, vous pouvez utiliser un disque de coton si êtes plus à l’aise. Si vous êtes adepte de l’eau micellaire, il est essentiel d’en imbiber un coton. Vous préférez la mousse ? Déposez-en une noix dans la paume des mains et massez-la sur le visage jusqu’à ce que la texture s’évanouisse sur la peau, sans frotter. Les gestes doivent toujours être délicats, et offrir un moment de sensorialité, où le toucher et les textures ont leur importance. Le démaquillage doit être vécu comme un instant de plaisir, presque le même que celui que vous pouvez vivre en institut, et non comme une corvée.

Les démaquillants doivent-ils être rincés ?

Tout dépend de la formule que vous utilisez. Les huiles, gels ou mousses se rincent à l’eau tiède. Surtout pas trop chaude. Tamponnez ensuite avec un mouchoir en papier. Attention, si vous avez la peau sensible, l’eau du robinet est très calcaire. Préférez une brume d’eau thermale, ou de l’eau filtrée. Pour les laits, il est préférable d’éliminer les résidus de produit et les impuretés avec une lotion tonique comme la Lotion Tonifiante Douceur, destinée à parfaire le démaquillage. Utilisez plusieurs cotons si nécessaire, et poursuivez le rituel jusqu’à ce que le coton soit parfaitement propre. En finition, inspirez-vous des serviettes vapeur que les esthéticiennes passent sur le visage. Utilisez un gant imbibé d’eau chaude, puis un autre imbibé d’eau froide pour resserrer les pores.

Commentaires

Veuillez vous connecter pour commenter. Se connecter

Bienvenue

Ce site internet est disponible dans différentes langues, veuillez cliquer sur le lien adapté.